Les blagues de merde

 

Je sors de l’ombre pour pousser un coup de gueule. Parce qu’il y a beaucoup trop de gens qui font des blagues pourries et à qui on ne dit rien. Chuis désolée mais comment voulez-vous construire une meilleure société avec des individus qui font des blagues gênantes à tout bout de champ.

Ces gens-là nous empêchent de nous sentir bien dans nos corps, faut que ça s’arrête.

Donc je m’y colle, c’est moi qui commence. Je m’adresse à tous ces gens, oui, je sais que j’en connais, ils sont là, tapis dans un coin avec leur humour de merde, ces personnes à qui tu demandes un truc : tu peux me passer le beurre ? Je pourrais avoir une belle miche de pain pas trop cuite ? Deux picons bières steuplé.

Et ces gens-là, ils font quoi ? Ils répondent : NON

Ce genre de blague doit cesser immédiatement. D’ailleurs, ce n’est pas une blague. Une tentative de communication, une rébellion déguisée en humour, chais pas, je comprends pas, exprime-toi en fait, mais cette répartie n’est pas drôle.

Le gars, il est là, il a fait sa blague de merde, et toi t’es comme un con en face. Tu sais pas comment réagir puisqu’il n’y a PAS de réaction possible. Tu tentes un petit couinement, mais y’a rien à faire, c’est vraiment pas drôle. Donc t’es gênée, parce qu’en fait, tu viens de demander un service. T’es donc en attente que le gars décide que ce soit la fin de la blague et te passe le beurre/ la miche de pain pas trop cuite/ les demis picons.

Il est maître à bord avec sa blague pourrie. D’ailleurs, c’est ce qu’il cherche, une tentative désespérée pour prendre le contrôle sur sa vie de merde. Avec sa blague moisie il/elle se sent puissant.e. Tu es à sa merci, car qu’est-ce que tu peux faire ?

  • Rire. C’est dégradant. Ne t’avise pas de rire à un truc aussi pauvre, tu ne te rends pas service, et tu ne rends pas service à la personne en face de toi qui pense qu’elle a gagné des points et va probablement l’utiliser à nouveau.
  • Dire « ok, pas de souci, j’me casse ». Personne ne fait ça, tout simplement parce que c’est disproportionné à la situation. Si tu te barres, c’est toi qui passe pour un connard et tu sauves l’honneur de la personne sans humour. Nous, ce qu’on veut, c’est anéantir cet individu. Ce n’est donc pas la bonne solution.
  • Rester figé, la bouche ouverte. C’est généralement ce qui se passe, puisque face à un manque total de personnalité, on a souvent du mal à rebondir et c’est normal.

En plus, je suis sûre que les humains font cette blague depuis la nuit des temps. Depuis la nuit des temps, les gens ont aussi peu de répartie, ça me fout en l’air. Parce que je connais bien évidemment des personnes qui la pratique, j’ai même des amis qui l’utilise. Sachez que je perds foi en l’humanité après ce genre de blague.

Parce que non, je vous interdire de dire que c’est anodin. C’est notre quotidien. Celui qu’on se tape tous les jours, en allant acheter le pain, à un diner entre amis, à la pause café entre collègues. Y’a toujours un gros relou pour faire cette blague, et on a tous compris que cet individu ne souhaite qu’une chose, exister à nos yeux, briller l’espace d’une petite minute, entrer en connexion avec nous, mais qu’il est juste nul.

Mais moi, quand je te demande une baguette et que j’ai mon masque qui me rentre dans les yeux, même que je suis obligée de garder la bouche grande ouverte quand je penche la tête sinon je me fais peler la peau de l’œil, que je transpire parce que je me trimballe en vélo à fond la caisse parce que je suis toujours plus ou moins en retard, mais qu’en même temps j’ai froid parce qu’il fait trois degrés, que j’ai le portefeuille au fond de mon sac à dos, que j’essaie donc d’attraper le sac posé au sol, la gueule grande ouverte pour éviter le pelage, la condensation de mon haleine se mélangeant à ma transpiration, et que tu me réponds non… J’ai envie de te brûler, toi et toute ta famille.

Sauvez des vies, faites des blagues drôles.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s