Les plans foireux

Vincent Galy

Quand j’écoute les histoires de cœur autour de moi, ça me donne envie d’écrire un bouquin. Parce que c’est souvent encore plus dingue que ce qui peut se passer dans les films. Juste pour vous, je vous ai concocté un petit top des familles, du pire ou des plus bizarres des rencontres et histoires amoureuses dont j’ai pu entendre parler.

L’homme sensible

Aline fréquente un homme depuis quelques mois. Il est beau, il est intelligent, et vraiment sympa. D’ailleurs, ils ont une vraie connexion, ils s’aiment presque, comme au début d’une relation. Comme Aline est un peu coquine, elle décide de lui préparer une surprise. Elle organise un jeu pour son amoureux, avec un rébus, des énigmes, des défis et plein de trucs trop mimi. Lui, il doit deviner tout un tas de machins, et trouver l’adresse du restaurant dans lequel ils ont rendez-vous à la fin.

Aline s’est vraiment cassé la tête. Pendant le repas, elle a aussi prévu des animations pour que ce soit un peu la fête. Entre autres activités, lui avait pour consigne de raconter un secret, un vrai de vrai. Sauf qu’au moment de le révéler, il se met à pleurer.

– Non mais l’enculé ! Il a chialé pendant tout le dîner. En mode « mon enfance difficile, mes parents, ma bite, mon chien et mes copains » . J’ai écouté attentivement, j’en fais le serment. Il n’avait aucun problème dans sa vie cet enfoiré. Et il a ruiné la soirée.

Le cordonnier

Francine a rencontré un amoureux pendant les vacances. Ils ont vachement rigolé et ils ont bien niqué. Puis, elle est rentrée à la maison et ils ont gardé une connexion. Ce qui devait rester un amour de vacance se transforme vite en relation longue distance. Il veut revoir Francine, ça le démange. Alors, il décide de venir lui rendre visite et peut-être de lui montrer sa b… heu brosse à dents.

Sauf que Francine, avec le recul, elle ne sait même plus à quoi il ressemble et s’ils seront heureux ensemble. Oh et puis hein, soyons fous, qu’il vienne, on verra bien !

L’homme arrive. Mais très vite tout dérive. Il ne lui plaît plus du tout du tout. Oh et puis ce déodorant qu’il met. Oh et sa façon de parler. Oh et ces pantalons avec ces ourlets.

Francine n’en peut plus, rien ne va plus. Elle débarque chez moi au bord de la nausée. Elle est à bout, un truc horrible vient de se passer.

– Lola, tu devineras jamais… Il a un chausse-pied ! NON MAIS TU TE RENDS COMPTE ! Ce taré s’est pointé avec son chausse-pied !

50 nuances de Grey

Michelle vogue sur les sites de rencontre. Y’a un type qui lui plaît bien. Il est drôle, intéressant et il a l’air d’être un mec bien.

Michelle n’a pas froid aux yeux. Elle n’est pas là pour se marier, elle a surtout fortement envie de baiser. Rendez-vous est donc pris, chez lui.

Quand elle arrive au rendez-vous, l’ambiance n’est pas à la déception. Il est beau comme un camion. Ils échangent quelques banalités puis se retrouvent rapidement dénudés. Mais l’homme s’arrête alors qu’il s’apprête à embrasser sa minette.

– J’ai le syndrome de la Tourette poulette. Ca se manifeste quand je suis excité… Je te préviens, je vais sûrement t’insulter.

Michelle, pas farouche, se dit, allons-y, tu sais quand même où mettre ta bouche.

– Il a fini par me faire un cuni, mais il s’arrêtait toutes les deux minutes pour gueuler « CUL CHATTE PUTE » !

Le dîner romantique

Liliane veut préparer un dîner à son chéri. Et comme ils sont amoureux, ils optent pour des sushis.

Le repas se passe sous les meilleurs auspices. Ils finissent tout les petits gloutons, maki, sashimi, et même la sauce wasabi.

Vient bientôt le moment des coquineries. Après tant de sushis, il est temps de passer au lit.

Il la caresse et lui dit des mots doux. Lui enlève son pantalon… et ses dessous. Il trouve l’entrée de sa chatte mais soudain. Ça brûle ! Ça pique ! Ça gratte !

– Il ne s’était pas lavé les mains ce gros chien. Ma chatte a triplé de volume, apparemment, ma petite cheminée n’apprécie pas le wasabi et tous ces trucs japonais. Putain de bridés, une heure avec des glaçons dans l’atelier !

La chaussette

En amour, Bernadette accumule les malchances. Elle s’amourache du premier con venu, ça n’aide pas à la romance. M’enfin là, elle s’en est trouvé un pas trop bête, assez mignon, et doué en galipettes. Ouh la la. Il l’emmène au cinéma, la prend dans ses bras et lui dit qu’il l’aime tout bas. Ils sont fous d’amour pendant plusieurs semaines, ouh la la, des mois !

Comme il habite un peu loin, ce week-end c’est elle qui le rejoint. Super moment, romantique et tout le tremblement. Ils ont même mangé des sushis, c’est dire si c’était mimi.

Vient le lundi matin. Bernadette se lève, et alors qu’elle ne s’est pas encore servi le café, ou le thé, je ne sais plus ce qu’elle prend au petit-déjeuner, PAF. Il la quitte. Comme ça. Avant même d’avoir pu dire au revoir à sa b… heu brosse à dents.

– Ça l’a pas gêné pour me baiser pendant deux journées ! Je me suis retrouvée avec ma valise sur le parking. Je me suis assise et j’ai pleuré. En pour ne rien arranger, j’avais grave envie de chier.

Sauf que dring, le téléphone sonne. C’est lui, qui appelle sur le smartphone. Son coeur vrille et palpite. Il va se rendre compte de son erreur, qu’il l’aime, il va s’excuser et lui mettre un coup de b… heu j’hésite.

– Allô Bernadette, tu as oublié une chaussette.

Le somnambule

Eugène fréquente une nénette. Ca fait quelques nuits qu’ils passent ensemble et, elle est vraiment chouette.

Eugène est un bon dormeur. Quand il pose la tête sur l’oreiller, pouf, il part direct dans les bras de Morphée.

Sauf qu’une nuit, alors qu’il dort près de sa belle, il se réveille dans une position peu naturelle. Son corps est en action, son corps su, son corps joui, son corps a des pulsions. Oui, il est bien en train de niquer mais ne sait pas quand tout ceci a bien pu commencer. Il comprend qu’il se réveille, et qu’il ne l’a pas derrière l’oreille. Son corps se fait plaisir sans avoir eu la décence de le prévenir.

(Pas de panique, inutile d’appeler les flics. La fille en question, était, elle, bien éveillée et en totale participation.)

– Quand j’ai compris, je n’ai rien dit. J’ai juste pensé, qu’il y avait pire endroit pour se réveiller…

Le rencard inattendu

Claudette a fait la rencontre d’un mec. Ils n’ont passé qu’une nuit ensemble, mais ouf, elle n’arrive pas à se le sortir de la tête.

Alors finalement, elle n’y tient plus. Elle envoie un texto à ce nouvel élu. Quand il répond, elle est un peu déçue. Il est occupé pour la soirée et file le lendemain profiter de ses RTT.

Pour se changer les idées, elle accepte d’aller prendre un verre avec une copine pendant la soirée. Quelques heures plus tard, elle est toujours au bar quand le téléphone se met à sonner.

– Où es-tu Claudette ? J’ai très envie de tripoter ta craquette.

– Ah chouette ! Je suis à l’Estanquet !

– Je t’y rejoins dans 10 minutes et des brouettes.

Quand elle raccroche, elle jubile. Elle va finalement passer la nuit avec cet homme et continuer son idylle. Sauf que… Putain d’enfoiré, elle avait complètement oublié ! Elle se fait actuellement épiler à la lumière pulsée. Et pour densifier les poils, on lui a demandé de se raser… En bas, c’est la grosse forêt !

Impossible de niquer avec un tel bouquet. Ni une, ni deux, Claudette fonce dans la première épicerie de nuit, achète un paquet familial de rasoirs pour dégrossir ce gros buisson de buis. Puis, c’est dans les toilettes de l’Estanquet qu’elle virera, à sec, la touffe de sa pauvre minette.

Ô toi l’homme, tu n’as jamais su à quel prix, tu as eu cette jolie fille, cette nuit-là, dans ton lit.

Je tiens à remercier mes potes, ces cassos, sans qui je n’aurais rien à raconter. Continuez comme ça les gars, on garde tout.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s