Journal d’une confinée #jour37

C’est censé nous rendre belles ces trucs, c’est une embrouille de niveau international

Je viens d’apprendre que je vais devoir reprendre le boulot. En télétravail.

Pion en télétravail, tu connais ?

SAMY ENLÈVE TA CASQUETTE J’AI DIT JE TE VOIS PAS PAR MAIL MAIS JE SAIS QUE TU SAIS QUE JE SAIS

En même temps, ça va me permettre de canaliser mon énergie. Quand tu prends l’habitude de gueuler comme un putois 50 % de ta semaine, c’est dur de repasser à un niveau sonore admis en société.

Il a fallu se sevrer. Mais j’y peux rien, je continue d’engueuler les gens qui respectent pas le règlement dans ma coloc. Je me fritte façon éducation nationale, c’est terminé pour mon cas.

Tu me regardes quand je te parle, merci. Et tu jettes ce papier à la poubelle.

Donc, on a appris qu’on reprenait du service ce matin. Comme ça, au levé, à midi et demi, la CPE nous balance un mail du genre

« Salut les filles, alors pas trop longues les vacances ? Si ? Ça tombe bien, vous allez sûrement reprendre le taf ! Allez, bonne journée »

La violence.

Comment on fait pour surveiller en télétravail alors. Et surveiller quoi. C’est la question à mille balles. Pour l’instant, c’est assez flou, je vous avoue.

On se doutait qu’ils allaient rappeler la vie scolaire un jour ou l’autre. Si on a tous du mal à croire que les élèves vont revenir en cours le 11 mai, il faudra quand même les mettre quelque part en septembre. Et ça, c’est un boulot pour la vie sco.

Donc, en gros, on va devoir suivre les élèves « décrocheurs ». Par mail ou téléphone, histoire de faire un suivi, voir ce qui se passe, pourquoi ils bossent pas, tu crois que tu vas avoir ton bac comme ça Eliott, hein ?

Ben oui apparemment.

Déjà que quand on les a sous la main physiquement, et qu’on peut brandir les heures de colle pour les stresser, ça marche pas des masses alors par mail, j’ai peur. On est complètement à poil là.

En plus, les mails, c’est un truc de daron. Y’a moyen que ce soit comme nous quand on allait chercher le courrier. Une fois par semaine, grand max.

Ma collègue a proposé qu’on les suive sur Snapchat. Ça serait beaucoup plus efficace. Déjà, on est sûr qu’ils sont connectés 20 h/ 24. Et si y’en a un qui nous emmerde, on lui envoie une petite vidéo des pionnes avec oreilles de lapin, y’a moyen que ça le calme instantanément.

On a évidemment pas d’ordinateur fournis par l’éducation nationale. Tu t’es cru où toi ? Chez Michel ? Donc ben, on va prendre notre mail et notre portable et appeler en mode caché, #31# avant le numéro, les anciens se souviennent.

Sinon on a pensé à une adresse mail créée pour l’occasion. viescodebellesgossesdu31@gmail.com

Ça fait pro tout de suite.

Donc je suis deg. Faut que je profite de mes derniers jours de vacances forcées pour faire des trucs de ouf. Non mais j’ai plein de trucs à faire en plus. Je rentabilise à mort. Rien qu’hier j’ai fait un masque pour la peau qui ressemble à un papillon qui aurait mangé une vieille de 95 piges. Et après, j’ai maquillé mon mec.

Ouais, vivement le boulot en fait.

2 réflexions sur “Journal d’une confinée #jour37

  1. Je suis AESH en collège et choquée qu’on vous demande de reprendre comme ça ! Mais en même temps, ça m’étonne guère vu le peu de considération que vous avez en général. Dans mon établissement, chaque PP appelle les élèves alors je vois pas trop ce que vous allez pouvoir faire en vie sco mais bon, du taf, on vous en trouve toujours ! ! Tiens moi au jus !

    J'aime

Répondre à Lola Annuler la réponse.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s