Holà Jesus, labès, tranquille ?

Des fois j’ai des idées, je sais pas d’où ça sort. Plus je vieillis, plus je pète des câbles j’ai l’impression. En plus, quand j’ai décidé que je faisais un truc, c’est tout de suite, là, maintenant. Capricieuse ? Non. Libre.

Bref, la dernière en date, c’est d’aller me taper le chemin de Saint Jacques de compostelle. Faut quand même savoir que je n’aime pas marcher. Avouez, c’est quand même une idée de con.

Du coup, ça a créé la panique chez mes potes. Non, parce qu’en soi, faire le chemin de Saint Jacques, c’est pas non plus compliqué. La plupart des gens à qui j’en parle trouvent ça plutôt cool. Sauf que mes potes, ils me connaissent. Et ils savent bien que, dans la vie, je me suis toujours arrangée pour éviter les efforts physiques. Tu m’emmènes pas en rando pour le plaisir, faut qu’il y ait une raison valable. Genre, une soirée en haut de la montagne, ou un lac pour aller se baigner. Un truc au bout quoi, sinon je vois pas l’intérêt et je vous attends au café.

Donc là, quand j’ai annoncé ça, d’abord, ils ont ri. Puis, ils se sont inquiétés.

T’es sûre, franchement ? Tu vas faire 900 bornes, là, comme ça ? T’aimes pas marcher et t’as un sens de l’orientation de merde. On va te perdre Lola, déconne pas.

Certes. Je ne suis pas hyper à l’aise dans l’espace. D’ailleurs, on m’a conseillé de prendre une boussole. J’ai envie de vous dire que je ne sais pas vraiment si je saurais m’en servir. En même temps, qui sait, je pourrais me surprendre, vu que je n’en ai jamais vu de ma vie. Mais si j’étais vous, je me ferais pas trop d’illusions.

C’est quand j’ai voulu aller au local de l’association de Saint Jacques de compostelle à Toulouse, et que je me suis retrouvée dans l’antenne méthadone, que je me suis dit que, effectivement, il y avait de fortes chances pour que je galère.

On pourrait penser que je compense avec une organisation de choc. Haha.

J’ai vite-fait checké par où j’allais passer. Sur le guide y’a écrit 40 étapes, « à adapter en fonction de vos envies et vos capacités ». Autant dire que j’ai rien adapté du tout. Je vais faire comme c’est écrit. On va pas commencer à faire des itinéraires non plus.

Tu le fais en 40 jours, et y’a 40 étapes. Ça veut dire que tu vas marcher tous les jours, t’es sûre que ça va pas être chaud ?

– Ha ouais, merde. J’avais pas pensé à ça.

Comment ça, t’avais pas pensé à ça ? C’est quoi ton projet Lola, t’as réfléchi un peu avant de te lancer ?

Mais noooooon, mais ça vaaaaaaaaaa là. Je pars pour réfléchir. J’y réfléchirai donc sur le chemin. Commence pas à m’embrouiller.

OK. Alors si tu veux bien, on va te mettre une puce avant de partir. Ça sera plus simple pour tout le monde.

Je suis tellement à l’arrache que quand la nana de l’asso m’a annoncé qu’on ne pouvait pas réserver les logements à l’avance, j’en ai éprouvé une forme de soulagement. J’avais même pas à réserver. Le rêve. Quelle feignasse franchement. Bon, après en mars normalement y’a pas trop de risques.

Donc là, je suis dans le train avec mon sac à dos. Quand au détour d’une conversation :

-Ah t’y vas pour le carême ?

Hein ? Non mais moi je mange de la viande, et du saucisson. Je suis pas vegan.

– Mais non, mais le carême des chrétiens. Tu vas voir, y’a pas mal de pèlerinage, ils y vont pour pâques.

C’est le PUTAIN DE CARÊME. J’avais pas capté. C’est comme si j’allais à la Mecque le jour de Laid quoi. Je vais me retrouver au milieu de hordes de cul bénis. Ils vont prendre toute la place dans les auberges ces salauds de catho. Putain, et on peut pas réserver.

Voilà. Je suis bien là. Pour couronner le tout, je me paye une bonne gueule de bois. Ah ça, pour organiser des apéros, là, y a du monde.

Oh puis merde, en fait, je ne suis même pas stressée. En 2018, avec un smartphone et une carte bleue, on peut aller au bout du monde non ? En plus, j’ai l’appli Uber. Oui, bon, c’est pas très compostelle comme raisonnement. Mais de toute façon, depuis le début, j’ai rien à foutre là.

Pour du kiff en image, keskiya, suivez les Tribulations Toulousaines sur le chemin de Saint Jacques de compostelle sur Instagram.

Publicités

Une réflexion sur “Holà Jesus, labès, tranquille ?

  1. Bonsoir Lola,
    Ça y est j’ai pris qq mn pour aller sur ton blog… je trouve ça cool et super intéressant de te savoir en train de faire ce que je voudrais faire depuis longtemps mais que je n’ose pas.., peut-être une chochotte finalement !… bravo à toi, même si tu dois en chier car toi au moins tu le fais !
    Je continue à te suivre, donc je t’encourage à continuer….
    PS je t’ai envoyé par sms les 2 adresses de San Sebastien et Orio et j’ai prévenu ma copine Rosa , qui n’es pas t en forme suite à son accident…
    Bien à toi !
    Noël

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s