L’année de la chatte

Vincent Galy

J’ai décidé que l’année 2019 serait placée sous le signe du plaisir féminin. Oui voilà, toute seule, comme ça, dans mon coin. C’est l’un des privilèges d’autrice ça. Tu écris ce que tu veux. Et puis, toute façon, c’est le premier qui dit qui est.

Faut dire, c’est un peu la mode aussi. 2019 l’année de la meuf à c’qui parait. Mais c’est cool comme mode. Le plaisir féminin arrive sur le devant de la scène. On parle d’orgasme, on parle de clitoris, on parle de corps.

Il était temps quoi.

Nooooooooon, il n’y a pas de bon ou de mauvais coup. Tout est une question de connexion, d’alchimie et d’hormones. N’empêche, y’a quand même des gens plus doués que d’autres.

Noooooooooon, la taille c’est pas important (rires). Non mais disons qu’à compétences égales, on crachera pas sur quelques centimètres supplémentaires (enfin si, mais ça, c’est chacun son délire).

Il n’empêche qu’il y a quand même des comportements qui reviennent. On retrouve des redondances dans les relations sexuelles. Si j’étais une connasse, je classerais bien les types de baiseurs par catégorie.

Ça tombe bien je suis une grosse salope !

Donc, on trouve plusieurs catégories de baiseurs chez nos amis les hommes (oui je suis hétéro, déso les meufs, je n’ai pas d’avis sur vos comportements sexuels. Pas encore) :

a. Dr Sexe. Le bon coup en toutes circonstances. Avec lui, tu ne prends pas de risque. Peu importe la connexion que tu as, tu passeras forcément un bon moment. Le mec est cultivé sur le sujet. Il appuie là, tu cries. Il lèche ici, tu mouilles. Il caresse ça, tu jouis. Pim pam poum. Emballé, c’est pesé. En plus, il a un gros sexe. Bref, le gendre idéal.

b. le youporneur. Lui, il a le cerveau lavé par les vidéos porno. Il croit que la pornographie comme il la trouve sur internet, c’est la vraie vie. Et vazy que je te fous les doigts dans la bouche « t’aimes ça bébé », et allez que je te mets la fessée « prends ça bébé », et encore que je te tire les cheveux « oh la salope ». Tout ça en même temps évidemment. Il a en face de lui un morceau de viande. Et toi, t’as compris au bout de 3 secondes que l’orgasme, ce soir, tu te le mets derrière l’oreille.

c. le poetic lover. Lui, il ne baise pas, il fait l’amour. Il te regarde dans les yeux intensément. Il t’embrasse avec passion. Il respire ton corps. Il te fait des cunnis de 45 minutes . Il fait l’amour doucement comme ça, là, chut, tranquille, eye contact ma douce. PUTAIN MAIS ACTIVE OU JE TE MONTE DESSUS. Hum.

d. le lapin des steppes. Alors, lui, il est pas là pour enfiler des perles. Il s’agite comme un ouf et baise comme un lapin. Tac tac tac tac. Ça va tellement vite, tu sais plus quand il faut respirer. T’as même pas la possibilité de te toucher pendant l’acte tellement ça secoue. Tu as complètement perdu l’usage de ton corps et tu attends la fin du séisme en PLS. Tu te fais checker comme une margarita et tu finis avec la chatte en feu.

e. le vendeur de tapis. Alors lui, il a la gueule plus grande que sa bite. Le mec te vend du rêve d’entrée de jeu.

Tu connais ton corps bébé ?

– Oui. J’ai 31 ans bébé.

– Non, t’as pas compris. Est-ce que tu connais VRAIMENT ton corps ? *regard sensuel et sexuel à la clé

Oui mesdames. L’homme veut aussi nous expliquer comment fonctionne notre corps. Résultat, il bande mou.

f. Joe la jacasse. Les bavards représentent une grande catégorie. Le mec ne peut pas s’empêcher de jacter tout le long de l’affaire. « T’aimes ça hein » – « Oh oui, vazy cale toi bien sur le fauteuil »- « t’aimes quand c’est fort comme ça hein »- « tu la sens là hein, rrrrrraaa, tu la seeeeeens ». Le problème avec les parleurs, c’est que si tu n’es pas toi-même branché discussion pendant le sexe, tu sais pas trop quoi répondre. Et s’il faut répondre d’ailleurs. « Hum. Oui. Je suis bien assise. PNC aux portes. Armement des toboggans » Du coup, je réfléchis à ce que je pourrais dire et je perds le fil.

g. le marathonien. Putain mais quand est-ce qu’il jouit CE CON. Ça fait trois heures qu’on y est, faut laisser les gens dormir maintenant.

h. le maso. Je suis tombée sur un qui voulait que je le griffe. Et que ça saigne. J’ai fini par le faire mais j’avais envie de chialer et d’appeler ma mère. Bonjour l’ambiance.

i. la petite bite. Meskin. Allez, aujourd’hui, c’est pour moi. Action Téléthon, je fais un don. Oui voilà, lèche, c’est ça. Allez, à la prochaine. Ouais je suis une connasse, mais j’m’en balec.

j. la grosse bite. Bonjour vous. Oui, trop gros ça fait flipper aussi. M’enfin c’est quand même rare que j’ai peur hein. Les problèmes arrivent si le gars ne sait pas s’en servir, son chibre peut se transformer en arme de destruction massive.

k. la chochotte. Alors lui, faut pas qu’y ait un poil qui traine, les règles ohlala c’est dégueulasse, ah et puis t’as pris un peu de gras là, et le pipi c’est après l’amour mais franchement ça me dégoûte. BOUFFE TA BITE GROS CON.

l. le chaman. Ne surtout pas mourir avant d’avoir baisé avec un chaman. Allez faire un tour dans la forêt amazonienne, prenez des cours de salsa, démerdez-vous, mais trouvez-moi un putain de sorcier indien (moi je l’avais trouvé au Breughel, comme quoi, on trouve de tout dans ce bar). Les mecs ont des super pouvoirs. Vous allez jouir avec la pacha mama.

m. le mec qui pue de la bite. Comment on dit à un homme qu’il faut qu’il se lave la bite de toute urgence sans le vexer ? Moi, j’ai toujours pas trouvé la bonne formule. Il y a beaucoup plus de mecs qui puent de la bite qu’on ne le pense. Et on n’en parle pas assez. LAVEZ-VOUS LA BITE PUTAIN. J’ai pas de phallus, j’ai pas de frère, j’ai pas de fils. Mais même moi, je SAIS qu’il faut se décalotter et s’astiquer le zgueg de l’intérieur. Parce qu’une pipe au camembert, c’est pas possible messieurs.

n. le gros kiff. Oh god, mais qu’est-ce qui se passe ? Oh merde mais comment il fait çaaaaaaaa. Oh ouiiii mais JE JOUIS. Lui, tu ne sais pas pourquoi, mais c’est le mega kiff. Il ne fait rien de plus que les autres, il n’a pas une bite super sonic, mais dès qu’il te touche, il t’envoie au paradis. Y’a rien à faire, tes hormones l’ont choisi. C’est ce qu’on appelle l’alchimie, ou l’amour.

Ouais, parce que j’ai beau faire des catégories. Le mec peut être un jacteur, un lapin, ou une petite bite, mais quand l’amour est là, ça s’emboite quoi. Un peu comme Cendrillon et sa pantoufle de vair, on trouve toute chaussure à son pied. Ou bite à sa chatte.

BONNE ANNÉE LES CHATTES

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s